#

Selon des exploitations des résultats des Relevés Structurels de 2010 et 2011, il y avait en Suisse à cette époque environ 3,520 millions de ménages privés, dont 1,859 millions de ménages comportant un couple d'adultes. La structure d'occupation de ces couples a très fortement évolué lors des quarante dernières années: en effet, en 1970, les trois quarts des couples constitués avaient une structure d'occupation traditionnelle, soit où l'homme travaillait à plein-temps alors que la femme s'occupait des tâches ménagères. A cette époque, la majorité du reste (15% environ) des couples connaissaient le double plein-emploi (mari et femme actifs à 100%) notamment dans les milieux ouvriers de l'époque, alors qu'un petit pourcentage de couples (moins de 10% du total) jouissaient de leur retraite.

En 2010-2011, cette structure a complètement changé. La part des couples retraités a explosé et concerne désormais près de 30% du total des couples, soit le plus grand effectif. Dans les couples comportant au moins un actif, la part la plus importante (29,5%) est occupée par les couples dont les deux membres travaillent, l'homme à plein-temps et la femme à temps partiel: un mode pratiquement inexistant en 1970. Pour leur part, les couples dont les membres travaillent les deux à temps complet est resté assez stable, à 18,0% - alors que les couples dont les deux membres travaillent à temps partiels sont encore très minoritaires, à 3,6% du total.

En un peu plus d'une génération, la structure d'emploi des ménages d'âge actif a donc très fortement évolué: le modèle traditionnel s'est effondré, laissant la place à une force de travail très nettement féminisée, et à une forte augmentation du nombre des couples retraités.

Source : OFS & MicroGIS


© MicroGIS 2017 Tous droits réservés