• slide

CLIVAGES POLITIQUES

Les électrices et électeurs se rendent deux à quatre fois par année aux urnes afin de décider du sort de propositions dans de très nombreux domaines. Nous suivons saisons après saison les choix politiques des suisses et des suissesses dans le but d'en étudier les tendances à l'échelle locale comme nationale.

Les clivages politiques en Suisse

La plupart des votations voient des fronts se former en fonction de trois clivages politiques majeurs. Ces clivages sont influencés par les différences linguistiques ainsi que par les relations entre la ville et la campagne. Les comportements politiques sont donc fortement liés au territoire.

Le clivage gauche-droite

Ce clivage oppose la gauche, favorable à un Etat social fort, à la droite, qui prône le libéralisme économique. La Suisse latine est plutôt à gauche et la Suisse alémanique plutôt à droite. Les grands centres alémaniques sont partagés.

Le clivage conservateur-libéral

Ce clivage oppose les conservateurs, partisans de l'indépendance nationale et d'une politique migratoire restrictive, aux libéraux, partisans de l'ouverture vers l'extérieur. Les libéraux dominent les grandes villes et leurs banlieues riches, ainsi que de larges parties de la Suisse romande; les conservateurs dominent au Tessin et dans les campagnes alémaniques.

#

Le clivage écologie-productivisme

Ce clivage oppose les défenseurs de l'environnement aux promoteurs de la croissance économique sans restriction. Les centres alémaniques sont très favorables aux thèses écologiques, contrairement aux régions de campagne et de montagne, notamment en terre catholiques et romandes.

#

© MicroGIS 2017 Tous droits réservés