#
  • Home
  • A PROPOS
  • NEWS
  • 4'320'885 voitures de tourisme en Suisse, au 30 septembre 2013 (jour de référence fédéral)

A la fin de l'été passé, la Suisse comptait donc 4'320'885 voitures, soit environ 537 pour 1000 habitants, l'un des taux de motorisation les plus élevés au monde. D'une année sur l'autre, le parc de voitures a augmenté de 66'160 unités, pour un taux de croissance annuel de 1,5% - nettement supérieur à celui de la population, qui se situait un peu en-dessus de 1%: la hausse du parc est donc due en partie à la croissance de la population, mais également à une hausse du taux de motorisation: à nombre égal, nous avions plus de voitures en 2013 qu'un an auparavant. Pour prendre une autre mesure: ces dernières années, le nombre de voitures supplémentaires par année est approximativement égal à l'augmentation de la population, enfants, conjoints et retraités compris.

En comparaison annuelle, l'augmentation de 2013 est assez importante - moins que celles des deux années qui ont précédé (respectivement de 90'000 en 2012 et 88'000 en 2011), mais très nettement en-dessus de celles des années de la crise financière (20'000 en 2009). La dynamique du nombre de voitures comporte donc manifestement une forte composante cyclique et conjoncturelle.

L'augmentation du nombre de véhicules est nettement plus forte dans les régions périurbaines qu'ailleurs: 2,4% d'augmentation à Fribourg, 2,5% à Zoug, 2,1% en Argovie - dans le même temps, Genève et Bâle-Ville voient leur parc automobile se réduire. Si dans les régions périurbaines, l'augmentation est avant tout due à la croissance démographique, les régions périphériques, quant à elles, montrent surtout des taux de motorisation en forte hausse, qui aboutissent également à des taux de croissance assez forts (plus de 2% dans le Jura ou en Thurgovie).

Source : OFS& MicroGIS

TX_MOTOR_MG.png


© MicroGIS 2017 Tous droits réservés